Une vie sans compulsion alimentaire, oui c'est possible!

compulsions-alimentaires

Pauline Conti

1 avril 2022

Sophie, Mathilde, Héloïse, Mathieu, Stéphane, Djamila, Lina, Catherine... elles sont nombreuses ces personnes qui sont venues me consulter pour perdre du poids, pour stopper le cercle infernal des régimes  > compulsion alimentaire culpabilité > sentiment d'échec > nouveau régime. Dans le moins pire des cas, puisque ce cycle peut générer un autre cercle : régimes > compulsions alimentaires > culpabilité > haine de soi > trouble du comportement alimentaire. 

Ces personnes n'en peuvent plus, ont déjà testé au moins une bonne dizaine de régimes, se sont abonnés en moyenne à trois salles de sport depuis que le besoin de perdre du poids est rentré dans leur vie. Sans compter les plans alimentaires, les suivis diététiques équilibrés et "healthy" qui n'ont fait qu'entraîner un peu plus loin toutes ces victimes des régimes dans leur sentiment d'échec et d'estime de soi dégradée. 

 

Le régime est le problème!

La mentalité des régimes est partout. Absolument partout. Pourquoi? Parce -qu'il est admis qu'un corps mince ou davantage mince est synonyme de santé physique mais aussi de santé mentale (cette bonne volonté qui fait le lit de tant d'effets yoyo!). 

L'idée du régime émerge en général assez tôt, souvent à l'adolescence, comme une solution à l'injonction consciente et inconsciente d'avoir un corps qui passe la "norme". Un environnement familial, social, amical, médical, aura souvent applaudi des deux mains une première perte de poids facilitée par un corps qui réagit rapidement à la privation

Ce premier régime servira souvent longtemps de base, de trésor à retrouver : une volonté à toute épreuve et un corps qui répond vite et bien.

Sauf que! Le corps a ses raisons que l'esprit ne connaît pas : de puissants mécanismes biologiques sont là pour rappeler que la vie a un chemin privilégié. Se nourrir bien, se nourrir à sa faim, se nourrir avec plaisir. La privation induite par tous les régimes quels qu'ils soient entraîne une compulsion alimentaire, soit un rattrapage du corps et un rappel de son besoin primaire  : Nourris moi! dit-il. 

Ce premier régime sera la plupart du temps le ver dans le fruit : C'est ce régime -là qui servira de base à une estime de soi diminuée, qui mettra dans la tête des victimes cette idée : Le problème c'est moi.

Le véritable problème c'est le régime. Le véritable problème c'est cette envie de perte de poids que nombre de victimes ne savent d'ailleurs plus expliquer : Pourquoi est-ce que je souhaitais perdre du poids au départ? Bien souvent, elles savent pourquoi elles veulent perdre du poids dans le présent : perdre tout le poids pris à cause des régimes! Un véritable cercle vicieux. 

 

La solution c'est vous!

Oui, en faisant des régimes, vous avez passé la main à des experts en santé, en nutrition qui vous ont dit quoi manger et quand avoir faim

Oui, en faisant ders régimes, vous avez mis l'image corporelle au premier plan au détriment de votre développement personnel et de votre jardin intérieur. 

Oui, en faisant des régimes, vous avez passé beaucoup de temps et d'énergie à obéir aux "il faut" et "je dois" plutôt qu'à vous autoriser à vous faire plaisir

Oui, en faisant des régimes, vous avez parfois mis de côté ou retardé un rendez - vous médical important de peur d'être pesé(e)

Oui, en faisant des régimes, vous avez délégué à votre balance ces deux phrases "tu es un personne bien" et "tu es une mauvaise personne".

Et peut-être tant d'autres choses avec lesquelles vous n'êtes plus d'accord aujourd'hui. 

Quand je suis en face de ces victimes qui viennent me voir pour perdre du poids, encore, je dois évidemment écouter, accueillir cette demande. Chaque demande est différente, chaque histoire est unique. Quand il semble que la perte de poids n'est plus la solution mais constitue le véritable problème, le patient est déjà sur le chemin, le chemin sur lequel la compulsion alimentaire n'est plus au rendez - vous.  

Un chemin fait de mises à jour profondes : 

- sur soi, en se reconnectant à ses sensations, à ses émotions, souvent en faisant le deuil de regard de l'autre ou d'un poids idéal, souvent en se demandant pardon de s'être "oublié", souvent en s'autorisant à porter un oeil bienveillant sur soi et sur la nourriture. 

- sur ses croyances développées autour de la santé, de l'IMC, de l'alimentation, 

- sur ses connaissances sur le fonctionnement et les besoins du corps,

... et tant d'autres choses encore. 

 

Un accompagnement global 

Une personne qui arrête de faire des régimes devient une autre personne. Elle se découvre ou redécouvre d'autres centres d'intérêt, déploie son énergie dans des projets qui répondent à des valeurs et des besoins, retrouve les plaisirs de manger à sa faim, se nourrit pour satisfaire ses besoins et ses envies. 

Une personne qui commence une nouvelle vie sans privation et avec des autorisations se connecte à ses sensations, accueille ses émotions et y répond de manière respectueuse. 

Une personne qui se libère de ses croyances limitantes au sujet de la nourriture se fait un formidable cadeau. 

Pour atteindre tout cela et davantage encore, un accompagnement est nécessaire. Pour dépasser les résistances, pour se confronter à la nouveauté, pour nettoyer des émotions et/ou des pensées liées à des chocs anciens, pour se découvrir ses valeurs... Cet accompagnement est global, et prend le temps qu'il faut en fonction de chacun. 

 

Faites ce chemin avec moi!

Si vous voulez faire ce chemin, je vous y aiderai avec un infini plaisir. Grâce à mon expérience de cet accompagnement en particulier, grâce à l'hypnose, à la PNL, aux pratiques narratives, grâce à une démarche conjuguant coaching et thérapie.

Si vous voulez changer et dire adieu à la compulsion alimentaire, alors contactez moi par téléphone au 06 45 62 55 23 ou en prenant rendez - vous sur Doctolib

A bientôt!