Comportements addictifs

Comportements addictifs

Comportements addictifs

Le saviez – vous ?

Une addiction est une dépendance à une substance ou à une activité, avec des conséquences néfastes sur la santé de la personne affectée. Elle peut être favorisée par des facteurs environnementaux ou liés à l’individu.

Il existe deux types d’addictions.

- Les addictions à des produits :

  • les drogues
    • le tabac
    • l'alcool
    • les médicaments
  • la nourriture

Les addictions à des comportements :

  • le travail
  • les jeux (casino, paris...)
  • les écrans
  • la sexualité
  • la consommation

Le comportement addictif

Il est possible d’avoir un comportement de consommation de substance psychoactive ou de jeu qui ne réponde pas aux critères de l’addiction. Par exemple, boire un verre d’alcool avec ses proches fait partie des comportements intégrés aux habitudes sociales d’une personne. C’est lorsque sa consommation devient plus fréquente, incontrôlée et qu’elle a des répercussions sur sa vie sociale et sur sa santé que les risques d’addiction s’installent.

Pour qu’il y ait addiction, il doit y avoir des actes répétés dans l’utilisation d’un produit ou d’un comportement, qu’ils soient source de plaisir dans le cadre d’un échec répété de contrôle et qu’il y ait persistance en dépit des conséquences négatives (santé psychique et physique, isolement social et affectif,…).

Quels sont les facteurs favorisant la survenue d’une addiction ?

L’addiction résulte de l’interaction de facteurs personnels et environnementaux. Elle peut aussi être favorisée par la consommation de certaines substances ou la présence en amont de troubles psychologiques.

Facteurs liés à l’individu

Certains individus, notamment de sexe masculin, sont davantage enclins à une pratique addictive. Ils montrent généralement :

  • une vulnérabilité génétique à l’addiction. Ils sont à la recherche d’expériences, ont des comportements impulsifs ou compulsifs. Les effets ressentis par chacun face à une drogue étant variables, leur tolérance spontanée à ce type de produits est élevée ;
  • une fragilité psychique (introversion, anxiété, dépression, mauvaise estime de soi, difficultés à résoudre ses problèmes, impulsivité, recherche de sensations fortes, etc.).

Facteurs environnementaux :

Une pratique addictive peut aussi découler de facteurs liés à l’environnement dans lequel évolue l’individu :

  • un contexte social et familial difficile ;
  • une disponibilité aisée du produit addictif. Tel est le cas lorsque :
    • la personne vit dans une famille de fumeurs, facilitant ainsi l’accès au tabac,
    • l’adolescent a des amis fumant du cannabis,
    • les jeux sur internet, jeux d’argent et les drogues sont facilement disponibles.

En outre, commencer à consommer une substance ou à pratiquer une activité addictive tôt favorise la survenue d’une dépendance. Par exemple, boire de l’alcool dès le début de l’adolescence augmente par 10 le risque d’être dépendant à l’âge adulte. Le risque est tout aussi important lors d’une pratique précoce des jeux d’argent et de hasard.

Accompagnement thérapeutique des addictions

Un suivi médical est essentiel pour la santé du patient et peut être renforcé par une thérapie. 

Une thérapie du lien qui permet au patient de reconstruire son identité sans le produit ou le comportement, avec l’aide du thérapeute et du lien de confiance construit dans l’échange. Les approches psycho corporelles, qui remettent la conscience du corps dans la réappropriation identitaire, sont complémentaires.

La thérapie repose sur des techniques personnalisées et reconnues: hypnothérapie, thérapie cognitive et comportementale, programmation neuro-linguistique, énergétique.